Fêtes maritimes internationales de Brest

Fêtes maritimes internationales de Brest

Sous le soleil brestois, l’association a réalisé des démonstrations de creusement d’une pirogue en peuplier et présenté une exposition consacrée à la navigation préhistorique. Les plus courageux ont pu essayer les outils de pierre et s’initier aux techniques de creusement du néolithique. La construction de cette pirogue se poursuivra sur le site mégalithique de la Table des Marchands à Locmariaquer les 26 juillet, 2 août, 4 août et 11 août.

Mise à l’eau prévue fin août !!

Sessions de navigation en pirogue autour d’Oléron

Sessions de navigation en pirogue autour d’Oléron

En parallèle des Journées européennes de l’archéologie sur l’île d’Oléron du 17 au 19 juin, Koruc a organisé des sessions de navigation en pirogue autour de l’île. L’occasion de tester la pirogue dans des conditions de mer variées avec des équipages allant de 4 à 6 pagayeurs. L’aménagement de bancs de nage sommaires a permis d’améliorer le confort des pagayeurs et de réaliser des sorties en mer de quelques kilomètres à chaque fois. Premiers essais prometteurs !

Un premier bateau de peaux … !

Un premier bateau de peaux … !

En février/mars 2022, Koruc a collaboré à un projet porté par “Préhistoire Interactive” : la construction d’un bateau de peaux préhisto-compatible, destiné à figurer dans la galerie d’exposition de la réplique de la grotte Cosquer (Marseille).

Le principe de construction des bateaux de peaux, dans leurs différentes variantes, est d’assembler une armature légère destinée à jouer le rôle structurel et de la recouvrir d’une ou plusieurs peaux animales assemblées pour assurer l’étanchéité de la coque. Dans le monde, où ce type d’embarcation était courant, les peaux étaient fabriquées à partir d’un large éventail d’animaux terrestres et marins (bovidés, équidés, cervidés, morses, phoques). Des armatures tressées en vannerie (saule, noisetier, bambou), de bois flotté, de lattes fendues, d’os de mammifères marins, voire en bois de cervidés, sont répertoriées, certaines pouvant relever d’un assemblage composite.

L’armature de ce bateau est en saule (attesté dés le Paléolithique sur le littoral méditerranéen). Il est couvert par quatre peaux de bisons. Les liens sont réalisés en lanières de peaux. L’armature en saule a été tressée sous la conduite de Caroline Chauny, vannière ; la couture des peaux a été réalisée par l’association La couenne ; plusieurs bénévoles de Koruc ont oeuvré sur cette embarcation, première de ce type pour notre association.

 Long. : 3,90 m – larg. : 1,20 m – creux : 0,50 m – perches de saule, brins d’osier, couverture par 4 peaux de bisons, liens en peau de bison – 4 à 6 pagayeurs.

Coupe de la grume de chêne pour la réalisation de la pirogue d’expérimentation 2022

Coupe de la grume de chêne pour la réalisation de la pirogue d’expérimentation 2022

L’association Koruc et le CReAAH du CNRS, soutenus par l’ONF et la MSHB ont initié, pour 2022, un projet de reconstitution d’une pirogue de type néolithique afin d’appréhender l’ensemble de la chaîne opératoire et la navigabilité de telles embarcations il y a 6000 ans. Première étape en forêt de Bourse (Orne) du 21 au 23 janvier 2022. Objectif : abattre un chêne de plus de 80 cm de section et de 33 m de haut pour préparer un chantier de construction qui durera certainement tout le printemps 2022.

Que tous soient rassurés : cet arbre appartient à une parcelle qui sera exploitée par l’ONF au cours de l’année et il n’a que très peu souffert. En tout cas, il aura été admiré jusqu’au bout.