Coupe de la grume de chêne pour la réalisation de la pirogue d’expérimentation 2022

Coupe de la grume de chêne pour la réalisation de la pirogue d’expérimentation 2022

L’association Koruc et le CReAAH du CNRS, soutenus par l’ONF et la MSHB ont initié, pour 2022, un projet de reconstitution d’une pirogue de type néolithique afin d’appréhender l’ensemble de la chaîne opératoire et la navigabilité de telles embarcations il y a 6000 ans. Première étape en forêt de Bourse (Orne) du 21 au 23 janvier 2022. Objectif : abattre un chêne de plus de 80 cm de section et de 33 m de haut pour préparer un chantier de construction qui durera certainement tout le printemps 2022.

Que tous soient rassurés : cet arbre appartient à une parcelle qui sera exploitée par l’ONF au cours de l’année et il n’a que très peu souffert. En tout cas, il aura été admiré jusqu’au bout.

Colloque international “Homer 2021” & Fête de la Science, Citadelle du Château d’Oléron, 27 septembre/03 octobre 2021

A l’occasion du colloque international « Homer 2021 » (l’Homme et la mer – Archéologie des peuplements littoraux et des interactions Homme/Milieu en Atlantique nord équateur), qui s’est tenu à la citadelle du château d’Oléron, du 29 septembre au 1er octobre, Préhistoire interactive et Koruc ont installé leur chantier de fabrication de monoxyles dans la cour de la citadelle. Les visiteurs de ce monument et les congressistes ont ainsi pu s’instruire sur les pirogues monoxyles et leurs techniques de fabrication. D’autant plus que deux membres de Koruc ont présenté chacun une communication consacrée à ces embarcations, dans le cadre du colloque.

A son issue, notre stand est resté actif tout le week-end, à l’intention des visiteurs de la citadelle, dans le cadre de la « Fête de la Science ». Après un samedi très pluvieux, le temps s’est magnifiquement dégagé le dimanche, ce qui nous a permis d’effectuer un transport du grand monoxyle (7,40 m de longueur, près de 400 kg !) suivi d’une démonstration de navigation sur l’océan.

Festival de Loire, Orléans 22-26 septembre 2021

Le Festival de Loire d’Orléans réunit tous les deux ans de nombreux acteurs du patrimoine fluvial. Il s’agit du plus grand rassemblement de batellerie traditionnelle d’Europe.

En association avec Préhistoire Interactive, Koruc a participé à l’édition 2021, qui s’est tenue du 21 au 26 septembre.

En présentant deux pirogues en cours de réalisation, un coracle et l’outillage utilisé pour leur réalisation, notre stand proposait au public une approche de la navigation fluviale préhistorique.

De très nombreux visiteurs, scolaires comme individuels, ont pu ainsi se projeter aux origines de la batellerie, avant de déambuler au milieu des chalands, fûtraux, toues et autres gabares qui ont succédé, sur les eaux intérieures, aux monoxyles et bateaux de peaux sur charpente légère.

Projet GEOPRAS

L’association participe, à compter du 1er janvier 2022, au projet GEOPRAS (GEOarchaeology and PRehistory of Atlantic Societies) coordonné par Grégor MARCHAND (DR-CNRS Creaah), Pierre STEPHAN (CR-CNRS LETG) et Florence VERDIN (CR-CNRS Ausonius). GEOPRAS est financé par l’Agence Nationale de la Recherche pour une durée de 4 années.
Koruc sera associée aux démarches d’archéologie expérimentale, notamment pour les volets de fabrication d’embarcations, de navigation et de transports variés. Elle sera également en charge des animations vers le grand public.

L’aventure Koruc commence !

Samedi 8 mai 2021 : c’est le début de l’aventure pour les membres de Koruc !

Le rdv est donné dans une exploitation forestière la commune d’Orches (dans la Vienne). Objectif : abattre un pin sylvestre, une essence de bois attestée au Néolithique pour construire des pirogues, avec des haches en pierre.

Au préalable, des fac-similés de lames de pierre en dolérite, une roche bretonne largement utilisée au néolithique pour la confection des haches, ont été reconstituées et emmanchées en s’inspirant des exemples de manches en frêne découverts sur le site de Chalain (Jura).

L’abattage du grand pin, d’une hauteur de 28 mètres environ et d’un diamètre de 81 cm, a monopolisé une équipe de 5 bûcherons travaillant souvent en duo ou trio, pendant 4 heures.

Le lendemain, après avoir cassé un manche en frêne d’une hache, le travail de tronçonnage a démarré pour couper l’arbre abattu à son autre extrémité. Cette étape a nécessité 3,5 heures à nos bucherons qui travaillaient en se relayant l’un à la suite de l’autre. Aucune lame de pierre n’a été brisée au cours de ce week-end et les tranchants n’ont pas été réaffutés au cours des presque 8 heures de travail. L’arbre a servi à la construction d’une pirogue en présence du public. Cette fabrication a été réalisée en itinérance sur différents lieux (archéosites, musées) et évènements (Rencontres préhistoriques de Bretagne, Estival archéo, Journées européennes de l’archéologie) de juin à septembre 2021.